Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
/ / /
 CONTRAT SACRÉ ET ARCHÉTYPES UNIVERSELS
par
CAROLINE MYSS

Extraits de son livre CONTRATS SACRÉS, p. 16-25 et 117-142
Ariane Éditions, 2002

 


[ Pour mieux situer cet enseignement,le lecteur est invité à consulter d'abord ]
[ le document intitulé Le contrat sacré.]

 

Nature et fonction des archétypes

 

Le grand psychologue suisse Carl Jung fut le premier à définir et à explorer en profondeur la nature et le rôle des archétypes universels dans la conscience humaine. De par leur nature, expliqua Jung, les archétypes sont apparus à l'aube de l'histoire humaine… les archétypes étaient inextricablement liés à son concept d'inconscient collectif, distinct de l'inconscient individuel. L'inconscient collectif est l'expérience héritée de toute l'espèce humaine. Votre propre conscience est affectée par cette conscience plus vaste, et la vôtre apporte également sa contribution au collectif. En écho à Platon, Jung définissait les archétypes comme " des formes définies de la psyché qui semblent être présentes en tout temps et en tout lieu ". (p. 120)

 

[ Extraits des pages 16 à 25 ]

 

Après un processus de recherche, de réflexion et de tâtonnements, je conclus qu'une combinaison unique de douze modèles archétypaux, correspondant aux douze maisons du zodiaque, est à l'œuvre en chacun de nous et soutient notre développement personnel. Ces douze modèles affectent tous les domaines de notre vie. Ils peuvent être particulièrement vivants et perceptibles lorsque nous éprouvons des difficultés, ou un sentiment de défaillance ; et particulièrement tout aussi utiles pour guérir des souvenirs pénibles, donner une nouvelle direction à notre vie ou trouver une façon d'exprimer notre potentiel créatif inexploité. En un sens, chacun de ces archétypes représente un "visage" et une "fonction" du Divin qui se manifeste individuellement en chacun de nous…

 

Les schémas archétypaux réveillent notre potentiel divin. Ils peuvent nous libérer des limites de nos pensées et sentiments, nous aider à éclairer les coins sombres ou peu connus de notre âme, et amplifier notre éclat et nos forces. Les archétypes constituent une source de pouvoir émotionnel, physique et spirituel, et peuvent nous aider à nous libérer de la peur, même si parfois, certains d'entre eux peuvent, au départ, déclencher des peurs en nous. Chaque archétype (ou peur) nous lance un défi spirituel : celui de l'affronter et d'y reconnaître une occasion d'apprentissage et une chance de développer un aspect de notre pouvoir. Lorsqu'un archétype nous paraît difficile ou même malveillant, notre tâche consiste à le reconnaître, à surmonter la faiblesse qu'il souligne et à nous approprier son potentiel divin… Nous pouvons aussi utiliser cette énergie consciemment, pour revisiter des lieux de notre vie qu'il nous faut parcourir, aménager ou assainir. Chaque archétype présente toujours deux faces, qui peuvent toutes deux servir à notre avantage…

 

En identifiant et en utilisant nos archétypes, nous pouvons apprendre à consolider les aspects de notre âme et à insuffler sa force à notre vie quotidienne afin d'orienter nos pensées et actions. Ces Guides énergétiques nous permettent d’agir d'une façon attentive et honorable; ils nous aident à gérer notre pouvoir et à nous montrer dignes de notre potentiel divin…

 

Pour accomplir votre potentiel divin et même résoudre les nombreuses questions de votre vie quotidienne (comme les jeux de pouvoir au bureau ou la guérison des blessures anciennes), vous devez faire appel à un niveau de conscience plus élevé. Vous devez dépasser la raison pour arriver à "voir" et à "comprendre" la signification symbolique ou supérieure de ces expériences. Vos archétypes vous guident dans cet univers symbolique. Votre quête de sens est en soi une forme de pratique spirituelle. Des questions telles que "Pourquoi suis-je né?" et "Comment trouver la voix de Dieu en moi?" sont en fait des invocations spirituelles, des prières qui trouvent réponse non pas dans des paroles, mais dans l'expérience. Ces questions activent votre potentiel divin, énergisent vos archétypes et vous obligent à compléter vos ententes, ou Contrats, avec d'autres gens…

 

Selon moi, la meilleure façon de favoriser votre santé spirituelle sera de décoder votre Contrat sacré qui est inscrit dans votre langage archétypal. Apprendre à identifier vos modèles énergétiques vous permettra de mieux comprendre vos nombreuses expériences et relations. En faisant la lecture symbolique du contenu de votre vie, vous pourrez effectuer des choix nettement meilleurs. Lorsque vos projets de vie seront soudainement interrompus, vous pourrez délibérément considérer cet événement comme une "intervention contractuelle" et non comme une crise. La vision symbolique vous donne surtout un choix : celui de considérer les événements comme des faits arbitraires et antagonistes, ou comme les bienfaits d'un plan dans lequel vous avez votre mot à dire. La vision symbolique vous aide à comprendre le quotidien et favorise l'épanouissement spirituel de votre vie…

 

Le fait de découvrir et de travailler avec vos archétypes et d'autres éléments de votre Contrat changera votre point de vue sur votre destinée. Vous donnerez un nouveau sens à votre vie et, au lieu de la considérer comme un amas aléatoire et pêle-mêle, vous accepterez de la voir habilement planifiée et dirigée, et d'en être un participant actif.

 

[ Extraits des pages 117 à 142 ]

 

Les archétypes sont nos guides énergétiques. Ils sont destinés à vous permettre d'atteindre votre potentiel le plus élevé: l'accomplissement des cinq étapes de votre Contrat sacré. Quatre archétypes sont constamment à l'œuvre dans votre vie: l'Enfant, la Victime, la Prostituée et le Saboteur. Nous allons maintenant travailler avec ces quatre archétypes universels.

 

L'Enfant fait partie des modèles les plus puissants de notre psyché, car nous l'avons reçu à la naissance. C'est notre premier état de conscience. Avant Freud, on observait rarement l'influence des expériences infantiles sur le bien-être psychologique et émotionnel. Vers la fin du XXe siècle, cette attitude a non seulement changé, mais elle est devenue, selon moi, extrême et même complaisante. La plupart des sociétés occidentales imputent maintenant le comportement et les motivations des adultes aux apprentissages de leur enfance. On attribue une grande part du blâme, pour des gestes aberrants, immoraux ou antisociaux, au ressentiment, à la tristesse et à la négligence vécus durant l'enfance. Si je me fie aux consultations que j'ai fournies, nous pouvons accéder à la guérison lorsque quelqu'un valide l'opinion que nous avons de nos premières expériences, mais nous pouvons aussi nous enliser dans nos premières blessures…

 

Travailler ses modèles archétypaux, c'est la meilleure façon que je connaisse pour prendre conscience de soi, des effets de ses actions et de la nécessité de faire, à chaque jour, des choix intelligents.

 

Les quatre archétypes de la survie : l'Enfant, la Victime, la Prostituée, le Saboteur

Selon notre point de vue actuel, le caractère et la personnalité se forment durant l'enfance, par une combinaison de la nature et de la culture. En effet, durant les deux premières décennies de la vie, nous nous promettons pour la première fois de nous protéger et d'assurer notre survie. Bien des gens m'ont dit qu'adolescents, ils s'étaient promis de ne jamais être maltraités ni humiliés. Les enfants s'engagent à devenir des scientifiques, des artistes ou des mères de famille, ou à trouver une façon de s'enrichir. Ces engagements font partie de notre voie dans le monde matériel. Tous sont influencés par les quatre archétypes primaires.

 

Au cours de nos premières années, nous prenons conscience du fait que la qualité de notre vie matérielle dépend de notre sentiment de pouvoir personnel, de notre capacité de survie. Bien avant d'avoir accès à notre pouvoir émotionnel et spirituel, nous devons engager notre pouvoir personnel dans le monde matériel. Nous commençons également à comprendre que nous devons affronter des questions d'ordre moral sous peine d'en subir les conséquences. En affrontant le monde physique et les choix moraux qui s'y présentent, nous développons notre estime de nous-même. C'est le commencement de la maturité spirituelle.

 

Les quatre archétypes primaires (l'Enfant, la Victime, la Prostituée et le Saboteur) symbolisent nos principales épreuves dans la vie et notre façon d'y survivre. Ensemble, ils représentent les questions, les peurs et les faiblesses qui nous incitent à développer la force de notre âme dans le monde matériel. Ils peuvent également représenter des forces spirituelles qui permettent d'affronter des questions concrètes et spirituelles. Ces quatre archétypes ressemblent aux quatre pattes d'une table sur laquelle se trouverait notre Contrat sacré. Ces pattes représentent notre relation au sol qui nous porte et à l'énergie universelle qui soutient notre vie. Elle peuvent être droites ou courbes, ou embellies de gravures et d'images, selon le fonctionnement de ces quatre archétypes dans notre psyché. Mais elles doivent être assez stables pour soutenir le plateau de la table, qui représente notre vie et notre mission.

 

Ces quatre archétypes influencent notre relation au pouvoir matériel, nos réactions à l'autorité et notre façon de faire des choix. Ces énergies archétypales sont neutres, et j'insiste sur ce point à cause des connotations dont leurs noms sont chargées. Bien qu'il soit difficile de voir comment la Victime, la Prostituée et le Saboteur nous fournissent une imagerie forte et positive, c'est bel et bien le cas. Vous arriverez à voir comment même la variante la plus courante de l'archétype de l'Enfant, l'Enfant Blessé, peut vous permettre de vivre.

 

Ces quatre archétypes sont les compagnons intimes de votre intuition. Ils vous font prendre conscience de vos points faibles, de vos peurs d'être persécuté. Ils vous permettent de voir comment vous sabotez vos chances de créativité ou abandonnez vos rêves et, à l'avenir, ils deviendront vos alliés pour préserver ces chances et accomplir ces rêves. Vos archétypes deviendront vos gardiens et protégeront votre intégrité, vous refusant la possibilité de l'abdiquer, quelles que soient les circonstances. Vos archétypes peuvent vous aider à transcender la croyance sous-jacente que "tout le monde s'achète" et vous permettre de voir que vous n'êtes pas à vendre. Ils vous aideront à devenir complètement autosuffisant; grâce à eux, vous pourrez envisager des choix là où d'autres ne voient que des obstacles.

 

Toutefois, le résultat le plus intéressant du travail des archétypes de survie se révèle dans la manière dont votre Contrat se déroule. Même s'il est certain que les Contrats nous amènent à rencontrer certaines personnes, le type d'interaction que l'on développe n'est pas déterminé à l'avance. Cela nous appartient, à nous et, bien sûr, à eux. Nous pouvons choisir de quelle façon interagir, mais plus nous sommes conscients des modèles qui influencent notre comportement, plus grandes seront nos chances de faire des choix positifs et d'en tirer des leçons positives. Cependant, si nos choix ne découlent que de l'inconscient et que nous ignorons les énergies archétypales qui nous influencent, nous sommes plus susceptibles d'agir par insécurité, d'être sur la défensive. En demeurant sensibles aux énergies archétypales, nous restons en relation avec notre divinité et notre potentiel et avec le monde quotidien. Grâce à nos archétypes, nous trouvons notre Voie du Milieu, celle de notre Contrat sacré.

 

 

L'Enfant, gardien de l'innocence

  

 

L'archétype de l'Enfant est notre point de départ. Il est facile de nous identifier à lui, surtout après des décennies de publications et d'ateliers de psychologie populaire sur l'Enfant Intérieur. Cet archétype établit nos façons de percevoir la vie, la sécurité, l'affection, la loyauté et la famille. Parmi ses nombreux aspects, mentionnons l'Enfant Blessé, l'Enfant Abandonné ou Orphelin, l'Enfant Dépendant, l'Enfant Innocent, l'Enfant Naturel et l'Enfant Divin. Ces énergies peuvent émerger en réaction à diverses situations, mais la question commune à tous les archétypes de l'Enfant, c'est la dépendance et la responsabilité : quand prendre sa responsabilité, quand entretenir une dépendance saine, quand s'opposer au groupe et quand s'ouvrir à la vie communautaire. Les étapes de la croissance, de l'âge de raison, vers sept ans, au début de l'adolescence, vers 13 ans, jusqu'à l'âge adulte officiel, 21 ans, représentent des plateaux de maturation spirituelle et physique.

 

En dépendance totale, de la naissance à l'âge de sept ans, nous développons nos premières habiletés à nous prendre en charge, corps et biens. À sept ans, nous commençons à apprendre à être responsable non seulement de nos biens, mais aussi de nos gestes. De 7 à 13 ans, nous poursuivons notre développement émotionnel, alors que nous sommes confrontés à des questions plus vastes de moralité, d'éthique, de loyauté, et aux règles des relations.

 

Durant l'adolescence, on devient conscient de soi et centré. On devient conscient du (sinon dévoré par le) pouvoir de son esprit, de l'élan de son cœur et de la passion de son corps. Durant ces années mouvementées, des images de tout ce qu'on pourrait être ou de tout ce que l'on craint de ne jamais devenir se projettent également à l'avant-scène. À la fin de l'adolescence et au début de la vingtaine, on découvre ses faiblesses d'adulte en même temps que ses forces et ses talents. On fait des choix substantiels à propos de sa vie et, même s'il ne fait aucun doute qu'on changera d'idée plusieurs fois, ou que les circonstances nous feront bifurquer, c'est le début d'un contact réel avec le monde de la responsabilité matérielle, en dehors de la tribu.

 

Finalement, le pouvoir de l'esprit émerge vers l'âge de 21 ans, alors que l'on commence à voir au-delà de l'aspect physique de l'existence pour trouver un sens symbolique à ses actions, de l'activisme politique à l'amour et de l'idéalisme social à l'exploration spirituelle. Vers l'âge de 28 ans, on effectue une transition naturelle vers le prochain cycle de vie, celui de l'adulte responsable et relié à l'ensemble de l'univers.

 

Le processus de mûrissement que je viens de décrire est bien sûr idéal. Toutefois, à cause des défis complexes de la vie quotidienne, le mûrissement spirituel est variable d'une personne à l'autre. D'un point de vue archétypal, lorsque ces cycles ne sont pas suivis d'une façon précise, les adultes trouveront difficile, sinon impossible, de s'assumer dans le monde matériel et de faire naître des relations heureuses. Votre Enfant Intérieur montrera des aspects de l'Enfant Blessé ou Orphelin, et reflétera le fait qu'en cours de route, vous n'avez pas reçu l'affection nécessaire pour devenir responsable et indépendant. Ainsi, vous pourriez passer les premières années de votre vie adulte à essayer de guérir et de compenser ces déficiences.

 

Cet affrontement avec l'archétype de l'Enfant Intérieur suscite une nouvelle relation avec la vie, une remise à zéro. Quel que soit l'aspect de l'Enfant qui vous touche le plus intimement, ce modèle archétypal vous met en contact avec des ressources inexploitées et liées à la pensée créatrice. Voilà l'essence de l'Enfant Innocent: le sentiment que tout est possible.

 

Gardien de votre innocence, l'Enfant aide à guérir, à réparer et à mettre un frein aux supplices de l'Enfant Blessé. Si vous êtes dévoré par la psyché de l'Enfant Blessé, Négligé, Abandonné ou Orphelin, vous avez besoin d'identifier (ou d'instaurer) une nouvelle relation ou une entreprise créatrice qui vous fera apprécier votre vie. Demandez à votre Enfant ce dont il a besoin pour se guérir ou se sentir nourri ou aimé. L'Enfant vous inspirera pour agir hors des frontières contraignantes ou pour explorer une aventure dégagée du poids encombrant de la mentalité adulte. Goûtez certains récits inspirants afin de rejoindre votre Enfant Intérieur. Mais ne devenez pas trop attaché à la blessure; ne surestimez pas l'Enfant au point qu'il devienne un délinquant intérieur. Donnez-lui cependant l'appui dont il a besoin pour grandir…

 

 

La Victime, gardien de l'estime de soi

  

 

La crainte d'être victime est courante. L'archétype de la Victime peut se manifester la première fois que l'on n'obtient pas ce qu'on veut ou ce dont on a besoin; que l'on est maltraité un parent, un compagnon de jeu, un frère ou une sœur, un professeur; ou que l'on est accusé ou puni injustement. On peut réprimer son indignation devant l'injustice si le persécuteur est plus grand et plus fort que soi. Mais à un certain moment, on découvre un avantage pervers dans le rôle de Victime. On craint peut-être de se faire entendre, ou bien on apprécie la sympathie des autres. La question fondamentale, pour la victime, c'est celle-ci : vaut-il la peine de céder son propre sentiment de pouvoir pour éviter de prendre la responsabilité de son indépendance ? …

 

Les leçons associées à l'archétype de la Victime vous demandent d'évaluer votre relation au pouvoir, surtout face à des gens qui suscitent en vous des questions de pouvoir et d'élaboration des frontières personnelles.

 

L'objectif premier de l'archétype de la Victime est de développer l'estime de soi et le pouvoir personnel. Lorsque vous vous sentez menacé ou dépourvu du pouvoir social, professionnel ou personnel requis, prenez note de cette réaction, du point de vue physique, émotionnel et mental. C'est la voix intuitive de votre Victime intérieure. Pour guider vos réponses à toutes vos expériences et vos relations, dites-vous ceci : "J'ai pris un engagement envers mon propre pouvoir. Quels choix ai-je à ma disposition pour arriver à le prendre?" Nommez le problème ou la menace que vous devez surmonter et le pouvoir qu'il vous faut pour cela. Gardez l'œil sur la vérité que toutes les choses et tous les êtres sont arrivés dans votre vie par Contrat, pour faciliter votre maturation spirituelle.

 

Votre Contrat vous engage auprès de gens directement reliés à l'archétype de la Victime. Leur rôle premier est de vous aider à développer votre estime de soi par des gestes d'honnêteté, d'intégrité, de courage, d'endurance et de respect de soi. Ces gens qui, par Contrat, doivent donner du pouvoir à la Victime, joueront ou ont joué des rôles de première importance en vue de vous éveiller à la valeur de ces qualités spirituelles et à leur place essentielle pour votre bien-être.

 

 

La Prostituée, gardienne de la foi

  

 

L'acte de prostitution est généralement associé à la vente de son propre corps pour de l'argent, mais selon moi, c'est peut-être l'exemple le moins important de l'archétype de la Prostituée. La Prostituée a des façons subtiles de s'épanouir dans des circonstances bien ordinaires. Elle intervient surtout lorsque notre survie est menacée. Sa question essentielle, c'est : jusqu'à quel point êtes-vous prêt à vous vendre (à céder votre morale, votre intégrité, votre intellect, votre parole, votre corps ou votre âme) en échange de la sécurité matérielle? En outre, l'archétype de la Prostituée incarne et éprouve d'une façon spectaculaire le pouvoir de la foi. Si vous avez la foi, personne ne pourra vous acheter. Vous savez que vous pourrez vous débrouiller et aussi, que le Divin vous protège. Mais sans la foi, vous finirez par vous faire offrir un prix que vous ne pourrez refuser.

 

La majorité des archétypes de la Prostituée que je rencontre sont des hommes et des femmes qui sont malheureux dans leur vie conjugale ou au travail. Leur incapacité à sortir de leur cadre néfaste est complètement reliée à l'économie. Des femmes m'ont dit qu'elles ne voulaient pas se retrouver seules à l'âge moyen ni perdre leur statut social, ni devoir assurer leur propre survie : elles demeurent donc dans une situation conjugale malheureuse. Des hommes me disent la même chose, mais en nombre beaucoup moins grand, et les deux groupes prétendent demeurer dans des emplois qui les rendent misérables et malades, trahissent leur éthique personnelle ou leur donnent mauvaise conscience, au nom de la sécurité financière.

 

Bien des gens se disent insatisfaits et attendent le bon moment pour effectuer un "grand changement" et réaliser leurs rêves. La plupart du temps, ce sont des gens qui se demandent sans cesse : "Mais quel est donc mon Contrat? Si seulement je le savais, je pourrais me mettre à la tâche." En fait, ces gens espèrent que je les dirige sur une voie qui leur garantira l'argent et la paix intérieure. Ils veulent m'entendre dire que leur Contrat leur donnera tout le temps, tout l'argent dont ils ont besoin, à ne faire que ce qu'ils veulent, une retraite dans une cabane au fond des bois, et surtout une âme sœur. De plus, ils ne veulent pas vieillir…

 

Tout pouvoir, qu'il vienne d'un gain à la loterie ou de visions spirituelles, vous attirera un adversaire extérieur qui tentera de vous acheter, de vous utiliser ou de vous contaminer… chaque fois que vous faites un pas sur la voie de votre prise de pouvoir personnel, vous rencontrerez quelqu'un qui voudra vous acheter une parcelle de votre âme pour vous enlever du pouvoir et s'en donner.

 

En général, la psyché humaine possède une caractéristique obscure; nous voulons trouver des raccourcis, même vers notre propre prise de pouvoir. Si nous repérons quelqu'un dont le pouvoir semble s'acheter ou se partager, nous serons attiré vers cette personne. Un exemple parfait : le jeu qui consiste à nommer des gens connus ("Je suis un ami d'un ami de M. ou Mme Célèbre"). Pour beaucoup de gens, l'énergie diluée qui leur arrive par ce circuit de célébrité est suffisamment valable pour qu'ils entretiennent une relation longtemps après que l'amitié soit refroidie, et c'est une autre expression de l'archétype de la Prostituée.

 

Le fait d'affronter votre Prostituée transforme cet archétype en gardienne. Elle surveillera votre relation à la foi. Considérez la Prostituée comme l'alliée qui vous met en état d'alerte chaque fois que vous envisagez de transférer votre foi du Divin au matériel. Chaque fois que vous avez une crise de confiance, essayez de rester attentif à vos pensées et à vos peurs. Nommez exactement ce dont vous avez peur, surtout ces craintes qui essayent de vous convaincre de vous compromettre d'une façon quelconque. La Prostituée apparaît lorsque vous commencez à croire que vous pourriez mettre de l'ordre dans votre vie si vous aviez l'argent nécessaire pour dominer le monde qui vous entoure, et pour acheter un peu de chacun de ses occupants. Elle apparaît lorsque vous demeurez dans une relation néfaste uniquement pour ne pas vous retrouver seul. Elle apparaît lorsqu'on vous demande de faire quelque chose de contraire à l'éthique ou d'illégal "pour le bien de la compagnie". Les gens qui sont censés réveiller la Prostituée en vous représentent vos relations les plus pénibles. Parce que les interactions de la prostituée nous confrontent à nos peurs reliées à la survie, elles sont souvent terrifiantes et humiliantes…

 

L'archétype de la Prostituée peut vous servir de gardien en vous prévenant de certaines situations dans lesquelles vous devez vous dire "Prends ton grabat et marche!" En sortant d'une situation trop coûteuse (en termes d'argent, d'énergie, de dignité ou de temps), il est possible d'effectuer une transformation durable.

 

 

Le Saboteur, gardien du choix

  

 

Comme la Prostituée et la Victime, l'archétype du Saboteur est une énergie neutre qui se fait habituellement connaître par la perturbation. Il peut saboter vos efforts en vue d'atteindre le bonheur et la réussite si vous n'êtes pas conscient des modèles de pensée et de comportement qu'il suscite en vous. Il peut vous inciter à refuser des avantages. Le Saboteur est le miroir qui reflète vos peurs de vous assumer et d'assumer ce que vous créez.

 

L'archétype du Saboteur est peut-être celui qui est le plus intimement relié à votre capacité de survie dans le monde matériel. La crainte d'être privé de l'indispensable (de la nourriture au logement, en passant par un réseau de contacts sociaux et personnels) donne souvent à cet archétype le pouvoir de vous hanter. Vous pouvez faire taire le Saboteur par des actes de courage et en suivant votre intuition. Il vous sert d'instinct viscéral en vous incitant à entreprendre une action fondée sur une intuition plutôt que sur la pensée rationnelle. Pour apprendre à percevoir cette voix, vous devrez y réagir. C'est alors, seulement, que vous pourrez manifester le courage nécessaire pour repousser les limites de votre cadre créatif. Commencez par des choix moins compromettants, qui sont souvent modificateurs sous leur apparence d'impulsions anodines.

 

La question cruciale, pour le Saboteur, est la peur d'accepter le changement, un changement qui exige une réaction positive à des occasions de former et d'approfondir votre âme. Mais il est impossible d'arrêter le processus du changement. Au plus profond de vous-même, vous savez que le contrôle et l'usage du pouvoir exigent un changement. Et même si bien des gens veulent tout avoir, ils ne semblent pas vouloir tout être. Vos choix n'ont pas tous le même potentiel de transformer votre cadre de vie. En règle générale, la décision de rencontrer un groupe d'amis pour dîner ne changera pas votre vie d'une façon aussi radicale que celle de vous marier, de démarrer une entreprise ou d'aller vivre dans un autre pays. De toute évidence, le choix de réagir lorsqu'une voix intérieure vous incite à approfondir votre vie spirituelle peut remodeler votre monde familier.

 

" Je peux très facilement saboter l'estime que j'ai de moi-même, a dit Erin. Au lieu de remercier quelqu'un qui m'adresse un compliment, je détourne les mots gentils que l'on m'offre. Je dévalue continuellement mes talents. Mais cet auto-sabotage atteint son sommet dans ma relation amoureuse. J'ai un partenaire merveilleux, et lorsqu'il me dit qu'il m'aime ou qu'il me trouve adorable, je lui dis qu'il est cinglé. C'est une façon radicale de saboter une relation… À présent, je pratique l'art d'être consciente des moments où je me fais du tort à moi-même, et je me complimente continuellement… Je suis déterminée à ne pas faire obstacle à ce que m'offre ma vie de couple. Celle-ci fait partie de mon potentiel le plus élevé: une vie d'épouse et de mère avec quelqu'un que j'adore vraiment."

 

Vivre dans l'ombre

 

Bien que nos modèles archétypaux soient essentiellement neutres, ils possèdent un côté lumineux et une part d'ombre. Le mot ombre évoque un visage sombre, secret, malveillant et menaçant, tapi à l'arrière-plan de notre nature, prêt à nuire aux autres autant qu'à nous-même. Toutefois, on peut mieux saisir les côtés sombres de nos archétypes en y reconnaissant la part de notre être la moins familière à notre esprit conscient. "Que l'ombre devienne notre amie ou notre ennemie, cela dépend largement de nous-même", écrivait Marie-Louise von Franz, la collègue et confidente la plus intime de Jung. "L'ombre n'est pas nécessairement un adversaire. En fait, [elle] ressemble exactement à n'importe quel être humain avec qui l'on doit s'entendre, parfois en cédant, parfois en résistant, parfois en donnant de l'amour, selon les exigences de la situation. L'ombre ne devient hostile que lorsqu'[elle] est ignorée ou mal comprise."

 

La Reine fait partie de ma propre famille d'archétypes personnels, et elle me sert assez bien lorsque j'anime un atelier. Je dois être certaine d'avoir à ma disposition tout ce dont j'ai besoin pour être au sommet de ma forme au moment où j'en aurai besoin, que ce soient mes conditions d'hébergement ou le tableau sur lequel j'écrirai, ou la tasse de thé au miel qui soulagera ma gorge quand j'aurai beaucoup parlé. Ma Reine s'assure que tout se déroule parfaitement … sinon, des têtes vont tomber! Mais à d'autres moments, lorsque je m'y attends le moins, ma Reine sort de l'ombre et apparaît pour exprimer des exigences inutiles. Souvent, je ne prends conscience des plans de ma Reine que lorsqu'elle est repartie; elle reste "dans l'ombre" jusqu'à ce que je voie le tort qu'elle a pu causer…

 

Les aspects sombres de nos archétypes sont nourris par notre relation paradoxale au pouvoir. Nous sommes aussi intimidés par le fait de prendre le contrôle de notre pouvoir que par celui d'en être dépossédés. Il est facile de comprendre que cette perte menace notre bien-être, du moins en surface. Mais pourquoi devrions-nous également craindre de prendre notre pouvoir ? C'est essentiellement le paradoxe qui nourrit l'ombre. On peut considérer cette dernière comme un pouvoir inexploré. Il s'exprime à travers le comportement qui sabote souvent nos désirs et notre image de nous-mêmes. Ces aspects complexes de notre personnalité filtrent jusque dans notre comportement en déjouant notre esprit conscient, après quoi ils assument généralement un rôle dominant. Souvent, nous ne savons pas pourquoi nous agissons, ni pourquoi nous affrontons des peurs inexplicables. Cela engendre des conflits pénibles : nous sentons une chose et en faisons une autre, ce qui sépare l'esprit du cœur.

 

Vivre dans la division de l'esprit et du cœur, c'est comme avoir deux cantonnements de guerre en nous, chacun luttant pour avoir autorité sur notre pouvoir de choisir. Isolés l'un de l'autre, le cœur et l'esprit sont tous deux handicapés; l'esprit a tendance à devenir hyperrationnel et le cœur, excessivement émotionnel. Ce déséquilibre des énergies fragmente notre pouvoir. Et comme un pays dans lequel des factions opposées sont en guerre constante l'une contre l'autre, notre nature fragmentée devient vulnérable à la domination de la peur…

 

Même lorsque nous savons que nos gestes sont motivés par la peur, nous choisissons parfois volontairement de l'ignorer. Si je ne sais pas pourquoi j'agis d'une manière négative, il est plus facile d'excuser mon comportement ou de blâmer quelqu'un d'autre. Mais si j'ai conscience, émotionnellement et intellectuellement, de blesser quelqu'un, je dois non seulement m'en tenir responsable, mais aussi avouer ce choix. Je ne peux plus me cacher derrière la confusion créée par la séparation du cœur et de l'esprit.

 

Tant que votre esprit et votre cœur ne communiqueront pas clairement, vous n'aurez qu'une idée confuse de la vie que vous voulez vivre. Inévitablement, dès que vous prendrez contact avec la passion de votre vie (ce qui veut dire trouver votre vocation, votre partenaire ou même votre identité sexuelle), vous éprouverez une souffrance spirituelle jusqu'à ce que vous agissiez conformément à cette passion. Cette souffrance est en fait une forme de motivation divine qui vous pousse à mener une vie plus authentique.

 

La conscience d'une vérité supérieure presse davantage votre psyché et votre âme, car plus vous en savez, plus vous avez besoin de réagir à cette vérité. C'est ce que j'appelle la responsabilité spirituelle. Si vous réalisez le tort que provoquent les jugements négatifs, y compris ceux que vous vous infligez, il vous faut aussitôt réévaluer votre comportement. Vous devez également reconnaître les moments où vous justifiez vos actions. Juger les autres et vous justifier tout en sachant que vous pouvez faire autrement, ce ne sont que deux des épreuves spirituelles que comportera votre travail avec vos archétypes de survie. Plus vous serez conscient des exigences de la gestion de votre conscience, moins vous aurez d'échappatoires à la disposition de votre psyché et de votre âme pour le jeu des ombres de l'Enfant, de la Victime, de la Prostituée et du Saboteur. Cette relation entre la conscience et la responsabilité a également des incidences sur votre santé. Lorsque vous voyez à quel point la colère ou la culpabilité empoisonnent votre corps et votre esprit, les conséquences de ces énergies toxiques sont plus graves que si vous n'en aviez pas conscience - ne serait-ce que parce que vous connaissez désormais leurs effets biologiques. C'est l'application de la visualisation négative.

 

L'ombre et votre potentiel divin

 

Entreprendre le voyage de la vie extérieure au travail intérieur, cela veut dire faire la lumière sur votre ombre. Vos parts d'ombre sont principalement enracinées dans des schémas de peur qui dominent votre comportement plus que ne le fait votre esprit lucide. Cela limite votre capacité de faire des choix dans lesquels vous êtes conscient de vos motivations.

 

Votre ombre comporte des modèles émotionnels et psychologiques provenant de sentiments réprimés et que vous ne voulez pas vous avouer consciemment, par peur des conséquences. Par exemple, au lieu de reconnaître que votre partenaire a un problème ou que votre enfant se drogue, vous pouvez réprimer ces instincts violents et sûrs ... au risque de provoquer des résultats désastreux. Et vous vous retrouvez impatient, en colère et déprimé, sans savoir pourquoi.

 

Votre ombre recèle aussi vos raisons secrètes de saboter les ouvertures qui se présentent à vous. Les gens me disent souvent qu'ils ont peur du succès. Quand je leur demande d'expliquer d'où vient cette peur, beaucoup restent bouche bée. Ils n'en ont aucune idée; ils ont peur, c'est tout. Cette force inconnue qui domine une si grande part de l'expression créatrice de notre vie est une ombre. Nous finirons par affronter chacun de ses aspects. Cette exploration est si complexe que c'est peut-être la seule raison pour laquelle la philosophie orientale soutient qu'il nous faut plusieurs vies pour atteindre la libération.

 

Votre potentiel le plus élevé est alors cette part de vous qui n'est pas limitée dans son expression par les peurs du monde matériel et le fait de vivre. C'est ce que vous actualisez en tentant d'affronter votre ombre, de reconnaître ouvertement la réalité de sa présence en vous, puis de prendre des mesures pour y faire face. Vous appuyer sur vos ressources intérieures et suivre avant tout votre guide intérieur, c'est exprimer votre potentiel supérieur. Il vous montre qui vous seriez si vous viviez dans la certitude constante que le pouvoir véritable se trouve en soi, jamais à l'extérieur.

 

Affronter votre ombre, cela exige que vous voliez de vos propres ailes. Il ne s'agit pas de refuser l'aide d'amis, de thérapeutes, de sages conseillers, mais plutôt de faire des choix qui excluent les besoins collectifs de votre famille, votre tribu ou votre groupe et vous séparent d'eux.

 

Si vous décidez de suivre un appel intérieur et son inévitable rituel psychologique de séparation, vous devrez retirer votre âme du champ magnétique créé par le pouvoir collectif de votre groupe afin de canaliser votre propre énergie, comme un mystique ou un sage se retire parfois pour entendre des messages divins, comme Jésus se rendit au désert et Mahomet à la caverne du Mont Héra. Ce processus de mise au monde de votre propre pouvoir exige que vous fassiez passer vos intérêts en premier, même si cela peut sembler "égoïste", de l'extérieur.

 

Lors de votre séparation, vous devrez examiner les aspects les plus narcissiques de votre ego qui, comme l'ombre de l'Enfant ne se souciant que de son propre bien-être, tentera de vous faire revenir au bercail par la peur. Votre Victime se délecte, entre-temps, de sa persécution et vous poussera à vous apitoyer de votre départ. La Prostituée vous poussera à céder à la première occasion, votre intégrité et votre vision de l'indépendance véritable. Et le Saboteur alimentera vos soupçons de ne pouvoir accomplir quoi que ce soit par vos propres moyens. Vous devrez renforcer l'identité de votre âme jusqu'à ce qu'elle soit suffisamment forte pour éclipser toutes ces peurs.

 

Vous êtes en train de faire naître votre capacité d'opter pour un choix individuel, d'augmenter votre potentiel d'exploration intérieure et de profiter des occasions qui serviront votre potentiel supérieur. En affrontant vos ombres, vous vous préparez à accepter la pleine responsabilité de la gestion de votre âme et les conséquences de vos choix.

 

Caroline Myss
Partager cette page
Repost0

Connexion Quantique

Profil

  • connexion-quantique.over-blog.com
  • ALEX SPYR 
Praticien de Shiatsu formé par Michel Odoul
Diététique énergétique Chinoise
Do-In (Auto_Shiatsu)

Créateur de la Connexion Quantique 

Auteur Compositeur interprete
  • ALEX SPYR Praticien de Shiatsu formé par Michel Odoul Diététique énergétique Chinoise Do-In (Auto_Shiatsu) Créateur de la Connexion Quantique Auteur Compositeur interprete

MUSIQUE

Recherche

CANAL CONNEXION QUANTIQUE

POUR VISIONNER CE CANAL TV OU VIDEOS
ARRETEZ LE LECTEUR AUDIO EN BAS DROITE