Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
/ / /
 LA NEUTRALISATION PAR LE POUVOIR DE GUÉRISON DU COEUR
par
MARGARET RUBY

Extraits de son livre RECONQUÉRIR SON ADN, p. 128 à 142
Ariane Éditions, 2007

  

Ramener l'énergie à son état naturel

 

L'identification des systèmes de croyances sous-jacents à la maladie… ne constitue que la première étape du processus d'autoguérison de l'ADN. Avant de pouvoir guérir et de pouvoir manifester les désirs de notre cœur, nous devons aussi éliminer le schème contenu dans notre programmation génétique et qui est à l'origine de la perturbation qui nous affecte, ainsi que modifier la charge émotionnelle qui alimente ce schème. J'appelle ce processus "neutralisation". Aucune guérison n'est durable sans la neutralisation. Si nous continuons à porter en nous la vibration des schèmes de croyances contraignants, nous continuerons à reproduire ces mêmes schèmes nuisibles. Pour nous en libérer, nous devons d'abord neutraliser l'énergie qu'ils recèlent.

 

Sous sa forme naturelle, toute énergie est neutre. En soi, l'énergie n'est ni bonne ni mauvaise. Elle n'est pas sélective; elle va simplement où nous la dirigeons. L'énergie d'une réaction nucléaire peut servir à produire de l'électricité ou à créer une bombe atomique. Qu'est-ce qui détermine la forme que prend notre énergie? L'intention. L'énergie prend la forme de nos intentions, de nos paroles, de nos pensées, de nos émotions et de nos croyances, créant ainsi notre environnement et notre réalité intérieure.

 

Lorsque nous voyons le monde avec les yeux de la colère, par exemple, nous commençons à y vivre des expériences dominées par la colère, et cette vibration attire dans notre vie des personnes en colère. Les schèmes négatifs présents en nous n'affectent pas seulement notre champ énergétique, mais aussi les champs énergétiques qui nous entourent. Si nous ne changeons pas cette émotion de colère, notre code génétique demeurera tel qu'il est et nous reproduirons sans cesse le même schème. Le processus de neutralisation brise ce cercle vicieux. La neutralisation modifie la charge émotionnelle de l'énergie en la ramenant à l'état neutre. Quand c'est fait, nous pouvons rediriger l'énergie afin de manifester un nouvel état d'être. La clé de ce processus visant à ramener l'énergie à son état neutre naturel consiste à provoquer un changement de direction du cœur. Quand on sait comment travailler sur l'énergie du cœur, la neutralisation et la transformation ont lieu facilement.

 

Le pouvoir de guérison du cœur

 

Au centre de notre être se trouve l'espace sacré du cœur. C'est là que toute transformation a lieu, que tous les vieux souvenirs et les vieux schèmes perturbateurs peuvent être neutralisés. Quand nous sommes centrés sur notre cœur, nous ne cherchons pas de réponses à l'extérieur de nous-mêmes et nous ne suivons pas la volonté de quelqu'un d'autre lorsque nous décidons de ce qui est bon pour nous. En puisant dans l'énergie de notre cœur, nous créons une voie de vitalité où nous pouvons réagir avec compassion aux besoins du moment plutôt que de nous appuyer sur des croyances formées dans le passé pour porter des jugements. La neutralité et l'équilibre parfait du cœur nous permettent de dépasser les jugements pour voir les plus vastes possibilités s'offrant à nous.

 

Pour mieux comprendre comment cela fonctionne, revenons à l'exemple illustrant ce qui se passe lorsque nous tombons amoureux pour la première fois. Quand nous sommes enchantés par chaque pensée et chaque action de l'être aimé, nous le voyons avec les yeux du cœur et percevons sa véritable essence. Sans les filtres du jugement et de la dualité, nous voyons cette personne telle qu'elle est vraiment. Bien que nous nous efforcions désespérément de conserver ce sentiment - car il nous rappelle notre propre majesté inhérente -, nous laissons le plus souvent s'immiscer en nous le jugement de ce que nous sentons être bon ou mauvais et nous perdons de vue le plus grand potentiel de l'autre personne. Nous sommes alors incapables d'entendre le langage secret du cœur, celui de la perfection, n'entendant désormais que celui de nos croyances.

 

Tant que nous voyons la vie à travers le filtre de nos expériences passées et que nous entretenons des attentes fondées sur ces expériences, nous avons de la difficulté à trouver notre chemin dans le labyrinthe. Quand notre cœur change de direction, toutefois, nous acquérons ce que j'appelle la " perception de l'innocence ", qui nous permet de percer le voile de la dualité et de l'illusion pour voir une nouvelle réalité au-delà de nos limites et de nos jugements.

 

L'élimination de nos jugements est cruciale pour modifier notre ADN. Nous pouvons tenter de mettre nos émotions de côté, de les étouffer, mais cela ne les change pas car leur schème vibratoire est toujours là. Pour modifier notre ADN, nous devons passer d'un état de charge émotionnelle à un état où le jugement qui a originellement créé cette émotion n'existe plus, de sorte que cette dernière ne peut plus être déclenchée. L'accession à l'espace de notre cœur nous donne ce pouvoir en nous faisant entrer dans un état de compassion et d'amour, avec un détachement complet de la situation.

 

Le pouvoir de guérison du cœur n'a rien de théorique. Les chercheurs de l'institut HeartMath ont démontré que le champ d'énergie du cœur exerce des effets mesurables sur les autres processus corporels, sur notre fonctionnement physiologique, sur notre ADN… et même sur les membres de notre entourage. Ces chercheurs ont démontré que "les rythmes du cerveau se synchronisent naturellement sur l'activité rythmique du cœur et que, lorsque l'on entretient des sentiments d'amour ou d'appréciation, la pression sanguine et le rythme respiratoire, entre autres systèmes oscillatoires, adoptent le rythme cardiaque".

 

En outre, leur recherche a établi que les émotions positives, tels l'appréciation et l'amour, sont associées à des schèmes de rythme cardiaque réguliers, ordonnés, cohérents, et que les émotions négatives, telles la frustration et la colère, correspondent à des schèmes désordonnés, erratiques, incohérents. De nouvelles recherches portent à croire, disent-ils, que "le champ du cœur est directement impliqué dans la perception intuitive". En évoquant des recherches antérieures effectuées à l'institut HeartMath, Richard Gerber écrivit dans son ouvrage qui a fait date, intitulé Vibrational Medicine [La médecine vibratoire] : "Il semble que l'amour soit une réelle force énergétique et non un simple catalyseur de l'action, de la transformation et de la guérison."

 

Au cours de mon propre travail, j'ai découvert que l'amour est la principale force de guérison. Quand nous nous centrons sur notre cœur et que nous accédons consciemment à son rythme et à son énergie pour effectuer la guérison, nous établissons un champ harmonique qui rééquilibre tout.

 

Créer un changement de direction du cœur

 

La technique de neutralisation du processus d'autoguérison de l'ADN évoque le potentiel de guérison du cœur. Elle nous permet d'effectuer un changement dans le cœur de manière à abandonner le schème qui ne nous sert plus. En apportant ce changement, nous voyons le vieux schème sous un autre angle. Peu à peu, nous nous rendons compte que ce schème, si mauvais, si douloureux et si perturbateur soit-il, nous était encore utile d'une certaine façon. Que tous ceux qui étaient impliqués dans ce schème étaient en quelque sorte des enseignants présents dans notre vie pour éveiller quelque chose en nous et nous faire évoluer. Peut-être représentaient-ils ce dont nous ne voulions pas dans notre existence ou ce que nous ne voulions pas devenir. La douleur qu'ils ont créée dans notre vie nous a peut-être aidés à éveiller notre compassion, notre indulgence ou notre compréhension des autres ou de nous-mêmes. Autrement dit, ils nous ont aidés à devenir ce que nous sommes aujourd'hui. Pour que la neutralisation puisse avoir lieu, nous devons reconnaître la leçon que nous a procurée le vieux schème et changer de perspective afin de considérer comme un don pour notre évolution cette perturbation ou les gens qui lui sont associés.

 

Voici quelques exemples des dons reçus à partir de nos difficultés. La souffrance éprouvée dans notre enfance lors de la perte d'un parent peut nous amener à ouvrir notre cœur aux autres personnes qui subissent une perte semblable. Elle peut nous aider à devenir compatissants. Les gens battus ou abusés dans leur enfance s'éveillent souvent au don de l'empathie et gagnent la capacité d'évaluer si une situation est dangereuse ou non. Ceux qui avaient de la difficulté à s'affirmer apprennent souvent la souplesse et l'adaptabilité. Ceux qui recouraient au contrôle pour éviter d'être blessés développent souvent l'autorité et la volonté. Ceux qui préféraient demeurer à l'arrière-plan parce qu'ils craignaient d'être critiqués gagnent la capacité de prendre du recul pour voir l'ensemble d'une situation. Ceux qui évitaient de faire des vagues pour éluder les conflits ont peut-être maintenant le don de créer l'équilibre et d'apporter un règlement à une situation.

 

En reconnaissant que chaque schème a rempli une fonction (bien qu'il ait peut-être désormais fait son temps), nous pouvons voir la vieille souffrance sous un angle différent, ce qui facilite l'abandon des vieux schèmes. Puisque c'est dans le cœur que vibre toute énergie dans un état neutre d'amour et de calme profond, c'est à partir du cœur qu'il s'avère possible de voir les vieux schèmes sous cet angle nouveau et de les ramener à leur état originel, naturel, d'amour.

 

Entrer dans notre espace sacré du cœur nous permet aussi de créer une autre composante essentielle de la guérison : le pardon. Si nous sommes incapables de pardonner, cela signifie que nous avons adopté une position établie sur quelque chose que nous ne comprenons pas entièrement. Quand nous retenons le pardon, nous créons un fardeau sur le cœur, qui porte alors le poids du chagrin et de la perte dus à l'abandon et à la trahison que nous conservons en nous. Plusieurs d'entre nous ont une fausse conception du pardon. Pardonner à quelqu'un ne veut pas dire que nous avons eu " tort" et que l'autre personne a eu " raison" dans une certaine situation, ou que nous lui cédons en renonçant à nos principes. Cela ne veut pas dire non plus que nous faisons preuve de faiblesse. En fait, le pardon renforce le cœur. Cela signifie que nous désirons trouver une solution à la situation et nous soulager d'un fardeau.

 

Quand nous sommes dans notre espace sacré du cœur, où règne l'amour neutre et inconditionnel, nous créons un nouvel environnement où il n'est plus difficile de pardonner… Le processus d'autoguérison de l'ADN nous aide d'abord à découvrir le don que les gens associés à la perturbation ont instillé en nous. Ensuite, il nous aide à cultiver le changement spécifique du cœur qui nous permettra de voir le vieux schème sous un angle nouveau. Puis il nous amène à pardonner à quiconque nous a fait souffrir, y compris nous-mêmes. Dans notre cœur, nous disons à chaque personne ce que nous ressentons pour elle ou envers la situation, et que nous comprenons que la perturbation survenue entre nous provient de vieux schèmes transmis par notre lignage ancestral. Nous lui disons que nous voyons comment cette perturbation nous a donné une force et un talent que nous n'aurions jamais eus sans cette souffrance du passé. Enfin, nous lui disons que nous abandonnons le vieux schème, la souffrance, la blessure, le ressentiment et les jugements, afin de pouvoir tous les deux aller plus loin. Lui dire cela nous fournit l'occasion de recevoir un message de son être supérieur.

 

Changer notre relation avec nous-mêmes

 

La technique de neutralisation n'est pas un processus à suivre une seule fois. Nous pouvons l'utiliser à maintes reprises, et ce, pour comprendre de mieux en mieux et guérir plus profondément. J'ai enseigné cette technique durant des années et je la considère toujours comme indispensable pour résoudre les nouveaux problèmes qui surgissent dans ma vie et en tirer une leçon…

 

Quand les émotions d'un schème inscrit dans notre ADN sont déclenchées, nous réagissons au souvenir des sentiments et des émotions de ce schème. Une fois que les sentiments sont neutralisés, il nous est possible, comme tous ceux qui sont impliqués dans la situation, d'aller plus loin au lieu de rester coincés dans un cycle de résistance sans fin. Nous avons tendance à résister parce que cela crée une tension, que nous confondons à tort avec le pouvoir. Nous pensons qu'en résistant nous pouvons exercer une influence. Vous comprendrez facilement comment cela peut se traduire dans le contexte d'une rencontre de comité où le président, présentant des idées qui plaisent à tout le monde, retient ainsi l'attention de chacun. Si quelqu'un veut se faire remarquer ou rompre le fil de la rencontre, il commence à résister et bientôt tout le monde tourne son attention vers lui. Il a sûrement créé une tension par sa résistance, mais il n'a pas créé de pouvoir véritable. La tension et la résistance créent la peur, l'inquiétude, la procrastination, le jugement et le déni. Si nous désirons avancer, nous devons neutraliser notre résistance...

 

La prise de conscience d'un problème est la première étape de la guérison, mais elle ne suffit pas pour changer une situation. Si nos relations doivent guérir et évoluer, nous devons d'abord changer notre relation avec nous-mêmes. Il est nécessaire de nous élever au-dessus des limites créées par le problème. Il nous faut cesser de voir le problème à travers nos sentiments réactifs, qui nous donnent l'impression d'être piégés et limités, pour le voir avec compassion. Nous avons à reconnaître que notre cœur peut nous conduire à l'amour inconditionnel qui nous permet d'abandonner nos jugements et de voir la situation d'un regard neuf.

 

L'amour est la plus haute fréquence vibratoire qui existe, et notre ADN, sous sa forme parfaite, vibre du sentiment de l'amour. Malheureusement, plusieurs d'entre nous ont oublié ce que c'est que de recevoir de l'amour inconditionnel. Ayant appris à donner de l'amour, non à en recevoir, nous sommes durs envers nous-mêmes. Par crainte d'être rejetés, abandonnés, nous nous efforçons constamment d'être bons. Nous adoptons souvent la croyance que nous méritons d'être punis, considérant même la maladie comme une punition. Non seulement nous jugeons ceux qui sont malades et nous nous demandons ce qu'ils ont fait de mal, mais nous nous jugeons aussi nous-mêmes. Quand nous réussissons à dépasser cette croyance contraignante que la maladie ou l'infortune sont "mauvaises", nous sommes alors capables de voir les circonstances sous un jour nouveau. La maladie peut être une source d'enseignement, un moyen de nous aider à nous débarrasser de nos croyances contraignantes. Elle n'est donc jamais une erreur, mais bien plutôt un moyen d'évoluer.

 

Je crois que nous sommes tous venus sur terre avec un plan grandiose que nous avons établi au ciel avant de nous incarner. Nous avons dressé un plan qui nous permet de croître et d'évoluer à l'école du monde terrestre. Parfois ce plan de vie est si difficile que nous ne pouvons croire qu'il a été établi au ciel ! Et pourtant la maladie a un rôle à jouer dans ce plan. Elle nous signale que nous avons pris une mauvaise direction à un moment donné et qu'il est temps de retrouver le bon chemin. C'est le moyen choisi par le corps pour nous réveiller et nous amener à prêter attention à ce qui ne va pas dans notre vie, à ce qui nous éloigne de la vibration de notre soi parfait.

Quand une maladie survient, elle constitue peut-être un signal nous incitant à nous demander pourquoi cette situation se produit et quelle est la cause de l'aggravation ou du déclenchement de cette maladie. Quel épisode inscrit dans notre ADN est donc incompatible avec la vibration de notre plan parfait de bien-être et d'abondance? Comment en sommes-nous venus à accepter cette croyance et à la laisser se perpétuer? Comment a-t-elle pu déterminer nos actions et nos réactions jusqu'à créer une situation qui nous rend malheureux ? La guérison n'est pas uniquement le " réglage " d'un déséquilibre physique, émotionnel et mental. Elle est la compréhension du voyage de la vie et l'acquisition de la capacité à le poursuivre. Elle est liée au maintien de l'ouverture du cœur à toute leçon susceptible de se présenter. Une fois que nous avons compris que notre vie a un but, nous sommes à même d'accepter toutes les leçons qui se présentent comme faisant partie d'un processus positif de croissance, sans nous juger ni juger les autres qui nous apportent ces leçons.

 

Participer activement à la création de notre propre réalité

 

Quand nous utilisons les techniques de guérison vibratoires, telle la neutralisation, nous devenons un dirigeant d'énergie. Nous nous connectons au réservoir infini d'énergie de notre Source. Nous commandons au système de communication de notre ADN d'élever la basse vibration d'un schème chaotique à l'intérieur du corps afin qu'elle devienne une vibration de santé. Notre ADN cherche naturellement à vibrer à une haute fréquence, et nous seuls décidons s'il le fait ou non.

 

Plusieurs personnes sont étonnées d'apprendre que nous sommes tous maîtres de notre santé et des événements de notre vie. La plupart du temps, consciemment ou non, nous abandonnons notre pouvoir aux autres et jouons le rôle de victimes. Les victimes remettent à quelqu'un ou à quelque chose d'extérieur à elles-mêmes le pouvoir de créer leur réalité. Quand nous commençons à considérer les situations désagréables comme des expériences d'apprentissage et que nous reconnaissons avoir le pouvoir de les changer, nous passons de l'état de victime à la participation active à la création de notre propre réalité et au contrôle de notre destinée…

 

La révolution scientifique et les nouvelles découvertes sur l'énergétique de l'ADN nous font abandonner actuellement un vieux système de croyances, celui qui nous incite à chercher la guérison à l'extérieur de nous pour le remplacer par la connaissance intérieure de notre pouvoir de guérir…

 

Aujourd'hui, les physiciens commencent à dépasser les limites du plan physique. Ils ont séquencé le génome humain et ils considèrent maintenant l'intuition et la conscience comme des facteurs de guérison. Ils en viennent à la conclusion que chacune de nos cellules possède une intelligence intrinsèque qui contrôle notre santé et qu'il nous est possible de diriger l'énergie qui leur indique quoi faire.

 

De cette révolution est également née l'idée qui est développée dans ce livre, à savoir que notre ADN n'est pas immuable et que nous pouvons le modifier. Si nous croyons que l'ADN est un code fixe, comme le pensaient jusqu'ici les scientifiques, nous n'avons pas d'autre choix que de chercher à l'extérieur de nous des moyens de guérison. Toutefois, si nous sommes ouverts à l'idée que notre ADN peut être modifié et que nous sommes à même d'influencer le fonctionnement de notre propre corps, nous pouvons chercher en nous, plutôt qu'à l'extérieur, le moyen de guérir.

 

La vieille croyance est toujours dominante dans notre culture. Même que plusieurs personnes ne songent à la guérison que lorsque survient une crise majeure ou qu'elles se sentent trahies par cette vieille croyance. Cela commence souvent à l'approche de la cinquantaine, alors que le système auquel on s'était habitué ne fonctionne plus. On se sent trahi, car tout ce à quoi on a cru et en quoi on a investi nous fait défaut. Cette crise peut prendre la forme d'un divorce, d'un congédiement, d'une rébellion d'un membre de la famille, ou, comme c'est souvent le cas, d'une maladie inattendue, alors que notre corps lui-même semble nous trahir. À ce moment-là, nous ne trouvons pas de réponses où nous en trouvions auparavant. C'est alors le début d'un voyage intérieur.

 

Notre monde actuel est un lieu désespéré et je sais bien que vous vous demandez comment le rendre meilleur. Vous pouvez d'abord vous guérir. Quand nous sommes guéris, notre vibration change et se propage dans le monde extérieur. Une seule personne vibrant à l'amour peut changer la vibration de centaines de milliers d'individus. En vous guérissant, vous devenez un puissant catalyseur du changement mondial.

 

Margaret Ruby
Partager cette page
Repost0

Connexion Quantique

Profil

  • connexion-quantique.over-blog.com
  • ALEX SPYR 
Praticien de Shiatsu formé par Michel Odoul
Diététique énergétique Chinoise
Do-In (Auto_Shiatsu)

Créateur de la Connexion Quantique 

Auteur Compositeur interprete
  • ALEX SPYR Praticien de Shiatsu formé par Michel Odoul Diététique énergétique Chinoise Do-In (Auto_Shiatsu) Créateur de la Connexion Quantique Auteur Compositeur interprete

MUSIQUE

Recherche

CANAL CONNEXION QUANTIQUE

POUR VISIONNER CE CANAL TV OU VIDEOS
ARRETEZ LE LECTEUR AUDIO EN BAS DROITE